L'ASF devient Kaléide

asf devient kaleide

L’Association Service des Familles (ASF) créée en 1989 afin d’organiser la gestion de l’accueil de la Petite Enfance à Roncq - au Centre-Bourg le MAC “La Maisonnette” et la crèche familiale “Les Petits Compères”, au Blanc-Four le MAC “Les Galopins” et le RAM - s’est transformée depuis le 1er octobre 2013 en Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC).

Cet outil de modernité soutenu par la Ville est destiné à adapter le monde de la petite enfance et de la jeunesse aux évolutions actuelles. Cette SCIC estampillée “Kaléide”, qui emprunte l’image du kaléidoscope pour illustrer le multi sociétariat, est en fait une entreprise à dimension sociale qui fonctionne sous un mode coopératif et agit sur un territoire via un partenariat public/ privé.

L’accueil de la Petite Enfance à Roncq, ce sont  81 berceaux (54 en accueil collectif, 27 en accueil familial) pour 239 enfants issus de 220 familles roncquoises. L’Association du Service des Familles gérait un budget annuel d’environ 1,4 million d’euros et un personnel composé de 37 salariés soit 27 équivalents temps plein. Avec  un chantier emblématique : la Maison Petite Enfance sise au Blanc-Four pour un montant d’environ 2,5 millions d’e et qui a été financée par la Ville, la CAF du Nord et le Conseil général.

Dès le 1er janvier 2014, au sein de “Kaléide”, les missions d’accueil de la Petite Enfance seront élargies à la gestion et à l’organisation des Accueils de Loisirs sans Hébergement (ALSH) avec, dans un premier temps, les activités du mercredi et les accueils de loisirs des petites et grandes vacances. Puis à compter de la rentrée de septembre 2014, seront développées l’organisation et la gestion des Accueils de loisirs périscolaires.

A cela s’ajoutent d’autres missions de conciergerie (services aux salariés…), d’ingénierie et de conseil sur le territoire de la Région Nord-Pas-de-Calais. Pour ce faire, près de 50 salariés supplémentaires et un budget complémentaire de près d’1,2 million d’euros seront nécessaires dès la fin 2014. L’objectif est à la fois de proposer l’ensemble des services à dimension sociale des schémas “Enfance, Jeunesse” auprès des collectivités territoriales et d’entreprises privées.

Les statuts de la SCIC permettent d’associer différents partenaires issus des secteurs publics et privés, salariés, bénéficiaires, collectivités territoriales, entreprises, financeurs pour participer ensemble au développement du territoire... “Il était important pour le secteur de la Petite Enfance de couper le cordon ombilical avec la Ville”, souligne Vincent Ledoux, Maire, “une convention d’objectifs va lier de façon étroite la SCIC à la Ville. On opère ainsi de façon innovante une mutation vers une société responsable et solidaire, où les mots “collectif” et “citoyenneté” reprennent tout leur sens puisque chaque personne engagée dans cette SCIC pourra en devenir sociétaire et détenir une part du capital social, sur un principe simple : chaque personne aura une voix, quelle que soit sa représentation, mairie, entreprise ou simple particulier.”

Partagez!

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle Bookmarks